Situation des Mineurs Non Accompagnés en Savoie

Synthèse du Compte rendu de la rencontre entre Tous Migrants et le Conseil Départemental sur la question des Mineurs Non Accompagnés du 10.02.2017

Le compte rendu reprend les points d’informations que le CD a transmis à Tous Migrants durant les discussions qui se sont déroulées dans le cadre d’un dialogue constructif.

Après une présentation de Tous Migrants (objectif, activités, ancrage départemental et non seulement chambérien…) et un rappel des compétences du CD en matière de protection de l’enfance (foyer d’accueil, recueil des informations préoccupantes sur les enfants en danger, accueil et prise en charge des enfants « placés » et protégés, suivi de mesures éducatives et/ou administrative en milieu ouvert, ….) sont évoquées plus spécifiquement les questions relatives aux Mineurs Non Accompagnés.

Le nombre de mineurs non accompagnés accueillis en Savoie

 Sur 1000 enfants accueillis en Savoie, les Mineurs Non Accompagnés (jeunes migrants) représentent 10 % de cet effectif soit 100 jeunes environ. Ils sont pris en charge en MECS (maison d’enfants à caractère social – en mixité avec des enfants savoyards) et suivent des scolarités classiques. Les mineurs non accompagnés ne sont pas à ce jour accueillis en famille d’accueil (lorsque cela se produit de manière très exceptionnelle, c’est pour une durée très courte dans l’attente d’une place en établissement ou actuellement pour un seul mineur très jeune, pour lequel l’accueil familial est plus adapté).

En 2000, on comptait 11 arrivées par an de mineurs isolés, 25 en 2008, 92 en 2011 et 157 en 2016 (+ 41 maintenus en Italie par la PAF) – (NB : En fait ces chiffres correspondent au nombre de sollicitations des services du CD par des migrants. De nombreux jeunes sont arrêtés à la frontière et renvoyés en Italie – 41 pour l’année 2016 d’après le CD…. Ce chiffre n’est pas celui de la PAF… et il est, dans la réalité, surement supérieur – Rue 89 annonce 5000 refoulements tout public à Modane en 2015– A approfondir.).

Sur les 157 jeunes qui se sont présentés ou ont été présentés aux services du CD pour être pris en charge par la Protection de l’Enfance en 2016 :

  • 139 ont été évalués et 69 ont été reconnus mineurs.
  • 49,64% ont été reconnus effectivement mineurs
  • Cet effectif de 69 se décompose comme suit :
    • 22 ont été orientés vers des structures d’accueil dans d’autres départements (pour répartir les efforts de solidarité- une cellule nationale pilote cette répartition)
    • 42 sont accueillis de manière pérenne en MECS
    • 17 ont fugué (=sont partis des centres d’accueil pour poursuivre leur parcours migratoire perte de nouvelles totale par les services)

Les jeunes accueillis en MECS y restent généralement 3 ans environ. (c’est une approximation, pas de statistique pour le moment spécifique aux MNA)

Nous n’avons pas de statistique, actuellement, sur la durée des Contrats Jeunes majeurs étrangers au regard de celle concernant les Savoyards

Le CD souligne le taux très fort de réussite scolaire et insertion professionnelle des mineurs non accompagnés, très motivés à réussir. 9 sur 10 sont insérés à la fin de leur formation. Ils favorisent une dynamique positive dans les établissements qui les accueillent.

Le CD travaille avec les services de l’Etat pour résoudre la situation juridique des MNA lorsqu’ils deviennent majeurs.. Ce qui n’est pas le cas dans tous les autres départements. (NB : Ce sont là des points forts : La dynamique générée par la présence des jeunes migrants est une chance pour les jeunes du département. )

La difficulté à reconnaitre les mineurs des majeurs.

Beaucoup de jeunes cherchent à se faire passer pour des mineurs alors qu’ils sont majeurs, afin de profiter de la prise en charge publique, orientés généralement par les réseaux de passeurs (NB : apparemment 43% des demandes de prises en charge seraient refusées au plan national parce que les jeunes seraient reconnus majeurs, et 50% environ en Savoie)

Les services du CD doivent donc vérifier ce point :Cette tâche est très complexe avec des conséquences dramatiques pour les jeunes en cas d’erreur d’appréciation. La charge pour les services est très lourde sur le plan de l’investissement humain et émotionnel.

Le CD a présenté toute la procédure aux membres de Tous Migrants. Mais nous ne la décrivons pas dans ce compte rendu pour éviter qu’elle ne parvienne aux réseaux de passeurs qui pourraient alors adapter leur stratégie.

Les agents du CD se trouvent fréquemment devant des jeunes qui ont plusieurs identités déclarées dans plusieurs pays différents et cela complique leur tâche (NB1 : ceci est du essentiellement à la pratique des passeurs qui modifient les identités et condamnent les jeunes à des récits qui peuvent être très ambivalents voire contradictoire). (NB2 : Nous devons nous interroger sur les difficultés psychologiques de ces jeunes, en pleine construction d’identité qui se retrouvent à devoir en gérer plusieurs…..)

La volonté du CD de maintenir la plus grande rigueur (et les moyens qui vont avec) pour vérifier la minorité des jeunes migrants est justifiée par le souhait de résister aux réseaux mafieux de passeurs. Sans cette rigueur, ces réseaux orienteraient toujours plus de migrants majeurs sur des services dont ce n’est pas la compétence.

Les couts d’accueil et prise en charge.

Le cout de la procédure de vérification de la minorité est estimé à 850 euros par jeune par le CD Durant la procédure, le jeune est hébergé en foyer d’accueil d’urgence en Savoie. « Juridiquement », la procédure de vérification est de 5 jours. La durée moyenne de l’investigation en Savoie n’est pas connue, il n’y a pas de statistique tenue sur ce point. A noter qu’il est très difficile de conduire des évaluations en moins de 5 jours, le CD conduisant des investigations rigoureuses. Le cout final résiduel à charge du CD est donc important.

Pour le CD, la politique de Protection de l’enfance coute en 2015 : 47,3 M d’€ ;

En 2016 : 49,2 M d’E . Ces 49,2 M d’€ se répartissent comme suit en 2016 :

  • 9,3 M d’€ pour la prévention et le maintien à domicile.
  • 39,9 M d’€ pour la prise en charge physique dont 24,9 M d’€ pour les MECS.

Le CD estime que l’accueil d’une centaine de Mineurs et jeunes majeurs Non Accompagnés en cours d’estimation pour 2016 se monte sans doute à près de 6 M€ (5,1 M€ en 2015 uniquement sur la prise en charge en MECS, hors frais de personnel Conseil départemental)

Le jeu des réseaux de passeurs….. et la solidarité quand même.

Tout ce qui est fait dans un département en matière d’accueil est immédiatement perçu par les réseaux de passeurs qui « conseillent » et « orientent » les migrants.

Ainsi, si les services du CD accueillent facilement des jeunes migrants, la réactivité est immédiate (« dans la semaine ») et un plus grand nombre de jeunes se présentent devant les services du CD.

 Les départements du Sud Est constatent même une « propagation » géographique des demandes « frauduleuses » de prise en charge de majeurs. Les premiers départements concernés sont les plus près des points d’entrée. Lorsqu’ils remettent en cause des récits (probablement conseillés par les passeurs ?), trop souvent identiques, ils bloquent les prises en charge. Alors les migrants transhument vers les départements limitrophes.

(NB : cet état de fait s’appuie sur des faits remarqués. Mais, même s’il existe sûrement des jeux tordus de passeurs et des récits frauduleux, cette situation ne peut-elle pas être regardée à l’envers ? la propagation s’expliquant par la saturation des services d’un département…. poussant naturellement les migrants vers les départements limitrophes. Quand les migrants ne sont pas carrément orientés vers les départements voisins ! Probablement les deux dynamiques existent elles en même temps et convient il de ne faire aucune généralisation).

La multiplication des cas de fraudes par des majeurs qui cherchent à se faire passer pour des mineurs pousse désormais le CD à porter plainte quand une fraude est découverte. Ceci est fait afin de limiter le phénomène. Les sommes ne sont jamais recouvrées, les jeunes sont insolvables. Il s’agit de tenter de limiter le phénomène uniquement.

Le CD est motivé à maintenir la rigueur qu’il donne au respect de la procédure stricte et à la détermination de la minorité car, s’il est trop laxiste, il pourrait être accusé, comme d’autres départements, « d’immigration clandestine » (en favorisant l’accueil de migrants sans justification administrative). (NB : il est facile de récuser cette accusation, très peu probable, en ayant recours à l’obligation d’un traitement équitable et à l’obligation de ne pas mettre en danger la vie d’autrui… mais l’argument peut mieux « s’entendre » sur le plan de l’acceptabilité sociale de la politique du CD)

Par ailleurs, la cohabitation entre jeunes majeurs et mineurs pose des problèmes au niveau de la vie des centres d’hébergement sur le plan social comme sur le plan juridique.

Cette rigueur lui permet aussi d’être sûr de l’identité et des dossiers des jeunes qu’il suit. Il peut ainsi déposer des demandes de régularisation auprès de la préfecture et travailler avec elle en confiance.

Tous Migrants entend ce dernier argument important mais évoque, en parallèle, la générosité dont un département riche comme le nôtre peut faire preuve face à des jeunes de 18, 19 ou 20 ans acculés à trouver des solutions pour leur propre survie. Le plus gros enjeu de la politique d’accueil des jeunes est là, à ce jour. Comment s’assurer qu’un jeune mineur n’est pas renvoyé à la rue ? Comment prendre en compte les jeunes majeurs qui ont les mêmes besoins de protection ? (NB : Des dispositifs doivent exister….ou alors il nous faut les inventer.)

Il convient peut être de traiter ce seuil des 18 ans avec plus de souplesse au risque d’envoyer des jeunes adultes dans la gueule des réseaux criminels (prostitution, passeurs…). (NB : Comment négocier avec l’Etat qui dispose de la compétence pour l’accueil des migrants majeurs pour créer un terrain d’entente-coopération positif ?)

Les perspectives

 Le CD a réalisé un travail avec l’université de Savoie sur le profil et la situation des mineurs-majeurs. 68 migrants y ont participé. Cela va permettre la mise en place prochainement d’un projet d’accompagnement psycho social des jeunes âgés de 18 à 21 ans porté par l’ADDCAES et l’université de Savoie.

Tout le monde sait que les mouvements migratoires vont s’amplifier dans les 5 années à venir.Il convient donc de trouver, ensemble des solutions pertinentes et équilibrées.

Tous Migrants partage cette analyse et souligne le décalage entre les discours dominants et l’accueil que la population savoyarde a réservé à son Appel en Octobre, et aux collectes organisées chaque mois.

Tous Migrants constate également une forme de cloisonnement (en fonction des statuts, posture et compétences) entre tous les intervenants en Savoie : médias, société civile, associations, services de l’Etat, CD, … Il semble urgent de se rencontrer et d’arriver à parler des sujets concernant les migrations de manière plus simple, naturelle et coopérative.

Il n’est pas raisonnable que les personnes qui assument l’accueil mais aussi toutes les contradictions des politiques migratoires (agents fonctionnaires et agents associatifs) vivent professionnellement des ambivalences voire des souffrances liées à la complexité sociale. La première solution est de discuter et partager cette complexité.

Il sera également nécessaire d’évoquer les solutions à court et long terme qui passent par :

  • un meilleur partage des ressources, une diminution des inégalités et une réelle coopération entre les pays (incluant la coopération décentralisée de notre département envers les pays du Sud).
  • Une ré-orientation de la répression sur les réseaux de passeurs (alors qu’elle est principalement mise en oeuvre à l’encontre des migrants, qui sont leurs victimes).

Le CD évoque également les évolutions de l’accueil des jeunes migrants qui pourraient à l’avenir nécessiter d’organiser une forme d’accueil chez des tiers (accueil autorisé par la loi de 2016 – statut à imaginer, ceci en complément du statut de « familles de parrainage » auprès des MECS qui existe déjà). Ce point est à travailler ensemble rapidement.

L’entretien se termine sur l’idée d’un temps de dialogue élargi sous la forme d’une Table Ronde ou Forum associant tous les acteurs pour évoquer  (liste à approfondir ?):

  • les réalités de l’accueil dans le département (points forts, points faibles, points d’amélioration, partenariats…),
  • les réalités des activités professionnelles portées par les agents (reconnaissance et reconnaissance mutuelle, prévention des risques psychosociaux, échanges de pratique, renforcement coopératif, …),
  • les perspectives de l’immigration à 4-5 ans
  • et les formes d’organisation de l’accueil en Savoie.

_________

MANIFESTATION REGIONALE LE 21 JANVIER

MIGRANT-E-S : de plus en plus de rejets, d’expulsions, d’extrême précarité, de mises à la rue…
Manifestation régionale Samedi 21 janvier 2017 14H30
Place Félix Poulat Grenoble
250 millions de migrants, dont 63,5 millions fuyant les guerres, les conflits, les dictatures , la misère, la famine dont les grandes puissances occidentales sont en bonne partie responsables. La majorité de ces migrants sont accueillis par les pays les plus proches : Liban, Jordanie, Turquie, et en Europe : Grèce, Italie, Allemagne. Le gouvernement français ne s’est proposé que pour… 27 000 migrants ! En opposant souvent ces migrants dits « politiques » aux migrants « économiques » qui auraient pour la majorité « vocation à retourner dans leur pays d’origine », ou encore aux migrants déjà arrivés en France depuis quelques années, comme les demandeurs d’asile ou de séjour, les déboutés dits « sans papiers », qu’ils viennent de Guinée, de la Centrafrique, de Tchétchénie, des Roms, condamnés le plus souvent à vivre dans la plus extrême précarité, sans droit au travail, souvent sans toit (y compris des familles avec enfants en bas âge). Un SCANDALE PERMANENT dans un pays dont on nous rappelle sans cesse que c’est la 5° puissance du monde !
Que ce soit dans la Drôme, en Ardèche, en Savoie et Haute Savoie, en Isère, dans le Rhône, les situations d’exclusion, de grande précarité, l’insuffisance ou la diminution des aides publiques à l’accueil et à l’hébergement, les refus d’asile et de séjour condamnent des dizaines de milliers d’hommes et femmes, d’enfants à un état de non droit absolu, à une extrême dégradation sanitaire et au désespoir.
NOUS REFUSONS AVEC EUX/ELLES cette odieuse politique de rejet, de discrimination, de négation des droits fondamentaux. De nombreux/ses citoyen-ne-s s’affirment solidaires au jour le jour des migrant-e-s, les accompagnent dans leurs démarches, parfois les hébergent, et revendiquent avec eux/elles une TOUTE AUTRE POLITIQUE D’ASILE et D’IMMIGRATION. De nombreuses manifestations se sont déroulées récemment en région Rhône-Alpes comme dans le reste de la France, en opposition aux mouvements xénophobes anti-migrants pour affirmer non seulement notre entière solidarité avec les migrant-e-s mais aussi pour exiger une TOUTE AUTRE POLITIQUE D’ASILE et D’IMMIGRATION.
Nous, citoyen-ne-s de la région Rhône-Alpes, nous EXIGEONS :
  • Un véritable accès aux droits, que ce soit à l’asile, au séjour, au travail, à la santé, à un toit, à la scolarité, à la formation.
  • L’arrêt des expulsions
  • Le droit de vote de tous les résidents étrangers aux élections locales
  • Une action diplomatique concertée des Etats européens pour tenter de mettre fin aux conflits qui provoquent l’exil désespéré et souvent mortel des migrant-es
  • Une EUROPE sans barbelés, sans murs, ouverte aux migrant-e-s : DES PONTS, PAS DES MURS !
A L’APPEL DE LA COORDINATION REGIONALE RHÔNE-ALPES DE SOUTIEN AUX SANS PAPIERS
SIGNATAIRES : Action Catholique Ouvrière R. Alpes- ADES- AIAK (Association iséroise des amis des Kurdes)- APARDAP- Assemblée des Mal-Logé-e-s- ASTI Romans- ASTI Valence- ATTAC 38- CADTM- CCFD- CGT 38- CIIP- CISEM- Collectif urgence Roms (Annecy)- Comité de Soutien aux Réfugiés Algériens- CCREG (Conseil consultatif des résidents étrangers de Grenoble)- Ensemble Isère !- Europe Ecologie Les Verts Isère- Fédération anarchiste- Femmes Egalité- Femmes en Luth (Valence)- Go Citoyenneté- IDH (Institut des Droits de l’Homme)- Iran solidarités- L’Appart- La Cimade- La Rencontre- Ligue des Droits de l’Homme (Grenoble)- LDDHI (Ligue défense des Droits de l’Homme en Iran- LIFPL- Lutte Ouvrière (38 et 74)– Médecins du Monde- Mêmes droits pour Tous et Toutes (Valence)- Mouvement de la Paix (Isère)- NPA (38 et 74)- – Parti de Gauche- Pastorale des Migrants- PAS (Pour une Alternative syndicale)-Patate chaude- PCF Isère- PCOF- RESF 38- RESF 69- ROMS Action- Survie Isère- Syndicat des travailleurs sans papiers cgt- Union syndicale Solidaires Isère- Un Toit Pour Tous/toutes (Annecy)

Etre migrant à Chambéry à Noël.

(Courrier reçu sur la boite mail de TousMigrants rédigé par des chambériens qui ont accueilli ces familles: 2 mois et demi après l’Appel de TousMigrants 73, le nombre de places, malgré son augmentation depuis, ne suffit déjà plus… La mobilisation de ces chambériens semble avoir eu comme effet de débloquer de nouveaux lits en cours dinstallation sur Chambéry. Le nouveau lieu devrait être utilisable au plus tôt vendredi 6 janvier.)
Certains faits nous ramènent brusquement à la réalité et nous sortent de notre torpeur :  ils dorment dehors à Chambéry, ils ont 1 an, 2 ans, 4 ans, 5 ans, 13 ans… Leurs parents sont venus demander l’asile en Savoie. Récit de ces derniers jours.
– Mercredi 21 décembre 2016, 16h : contact d’une bénévole de la permanence d’accueil des demandeurs d’asile ; 3 familles nouvellement arrivées comprenant 5 enfants de moins de 6 ans dorment dehors depuis quelques jours car il n’y a plus de place d’hébergement d’urgence. A la hâte, nous identifions 3 logements où des amis peuvent les accueillir pour la nuit. A 19h30, nous allons avec cette bénévole les chercher à la sortie de la cantine savoyarde. Elles sont malheureusement déjà parties. Maraude improvisée. Sans succès.
– Jeudi 22 : les familles sont retrouvées à l’accueil de jour. Elles ont dormi dehors. Le 115, joint en début d’après midi comme tous les jours répond qu’il n’y a toujours pas de place. Le bas âge n’y changera rien. Coups de fil. 3 lieux d’accueil sont trouvés pour la nuit. A 19h, les 3 familles sont prises en charge par ces particuliers. Elles dormiront au chaud.
– Vendredi 23 : les familles retournent à l’accueil de jour le matin. Même réponse du 115 l’après midi. A nouveau coups de fil à Chambéry, en Chartreuse. L’organisation des uns et des autres pendant les vacances complique les choses. Des hébergements sont finalement identifiés, pas forcément les mêmes. Les familles sont logées. Soulagement à nouveau.
24, 25, 26, 27. Le même scénario se répète et Noël n’y changera rien. Au contraire. Aucune place disponible au 115 qui est appelé tous les jours de cette fin décembre. Coups de fil multiples pour trouver des solutions de logement au pied levé, mails. Qui pourra accueillir ? combien de personnes ? combien de temps ? dans quelles conditions ? Incompréhension de l’absence de réaction des pouvoirs publics à cette situation. N’est-ce pas de leur responsabilité ? Jusqu’à quand devrons nous y pallier ? N’y a-t-il pas un gymnase, une salle, des chambres d’hôtel, pour que la nuit se passe de manière à peu près acceptable ? En attendant que d’autres solutions plus « structurées » voient le jour ?
L’afflux récent de demandeurs d’asile est sans précédent d’après les bénévoles qui les reçoivent et qui se sentent démunis par l’absence de solution de logement. Il y a des personnes seules et notamment des mineurs qui dorment dehors ; il y a donc aussi des familles. De nombreuses questions sont posées par ces arrivées dans notre ville, mais il y a d’abord des besoins vitaux et des besoins de dignité. Il faut saluer l’investissement des associations, de tous les bénévoles et salariés de l’accueil de jour, de la cantine savoyarde, des centres d’hébergement d’urgence, des soignants, de ceux qui recueillent le récit, orientent pour les démarches administratives de demande d’asile, soutiennent. Ces accompagnements sont signes d’humanité. Ils ne préjugent en rien de la légitimité de la demande d’asile des migrants, ni de la décision favorable ou non de l’octroi de cet asile.
Nous ne pouvons nous résoudre à ces faits qui se déroulent sous nos yeux.
Réseau de citoyens du bassin chambérien

Le parcours des migrants et la complexité des procédures

Tout est dit sur cette vidéo de 5 minutes, de manière synthétique (création par un collectif lyonnais rattaché à un centre de soin)

La procédure administrative

https://www.youtube.com/watch?v=i3ImxwGIWW8

 

Le parcours géographique des migrants

https://www.youtube.com/watch?v=rLZ48Op3G1A#t=45

 

D’autres vidéo sur la Vidéothèque de la Coordination Asile en Savoie

http://www.asilesavoie.com/videos-documentaires/

 

Dans la peau d’un demandeur d’asile (reportage en Belgique)

https://www.youtube.com/watch?v=eOhRyfGQMH0

Que pouvons nous faire, « simples » citoyens?

Les modes d’action sont nombreux et variés. A chacun de faire selon ses possibilités et moyens !

mains-marie-laurence

Venir boire un thé-café sur les lieux de rencontres (par exemple le samedi matin sur le marché de chambéry lorsqu’il y a un stand de Tousmigrants73) pour échanger, s’informer, rencontrer

Signer l’Appel des 100 et faire pression sur les institutions– Déjà 600 signataires au 2 novembre. L’Appel est consultable sur le site Pour signer envoyez un mail à :   tousmigrants73@laposte.net (Sauf mention contraire de leur part, la liste des signataires figurera sur le site internet)

S’informer : dans la presse indépendante, dans les librairies, dans les conférences ou débats en ville.  Quelques références simples et accessibles :

  • « Migrants et réfugiés. Réponse aux indécis, aux inquiets, aux réticents » de C.RODIER, La Découverte 5€
  • « Eux, c’est nous » Cimade Daniel Pennac Gallimard 3 €
  • site internet de la Coordination Droit Asile Savoie http://www.asilesavoie.com/videos-documentaires/ avec des petites vidéos simples sur les procédures, le chemin des migrants. Voir aussi, sur le site, les chiffres du droit d’asile en Savoie pour 2015 et 2014
  • site internet de la CIMADE : lacimade.org
  • site internet de ATD Quart Monde : atd-quartmonde.fr
  • site internet du GISTI (groupe d’information et de soutien des immigré.es) : www.gisti.org

> Prendre contact avec les organismes qui agissent en Savoie et devenir bénévole (cf au dos)

> S’organiser pour agir collectivement, à l’échelle de son quartier, de sa ville…

Accueillir et loger un célibataire (homme ou femme) majeur dans une chambre libre chez soi, pour quelques jours ou quelques semaines

> Mettre un logement libre à disposition d’une famille

> Accueillir un migrant à la journée, lui faire découvrir la ville, partager un spectacle…

> Informer autour de soi, organiser une rencontre, un débat, une projection….

Aider des migrants à apprendre le français (aucune compétence n’est nécessaire sinon de la patience, de l’ouverture, de la gaieté, du dynamisme…) – voir association au verso

Accompagner des migrants pour leurs papiers en préfecture, à Grenoble, à Chambéry…ou dans leurs démarches avec les associations……. Proposer un accompagnement en bus, en voiture…

Ecrire à son Maire, au Conseil Municipal, au Préfet, au Président du Conseil départemental pour dire sa volonté d’ouverture, de liberté-égalité-fraternité…(Leur envoyer, par exemple, l’Appel des 100 et exiger que les mineurs et jeunes majeurs soient pris en charge décemment et protégés.)

Donner des draps, couvertures, produits d’hygiène, couches, anoraks, … Donner de l’argent aux associations. Voir liste au dos.

>>>>>   Et mille autres choses dont chacun aura l’imagination….

 « Tous migrants, il n’y a pas d’étrangers sur la Terre »tousmigrants

 

 

Qui fait quoi pour l’accueil des migrants?

 

 Liste (partielle) des organismes publics et associatifs

 cropped-tousMigrants.jpg

La procédure pour accéder au statut de réfugié et les règles d’accueil d’urgence sont complexes et mobilisent beaucoup de structures. Il n’est pas facile de comprendre qui fait quoi. Voici quelques structures (avec leurs principales missions). Les organismes précédés du sigle > recherchent des bénévoles. Ce document sera précisé au fur et à mesure des compléments. Par ailleurs, un schéma récapitulatif de l’itinéraire administratif d’un migrant sera disponible bientôt sur le site www.tousmigrants73.reservoirlog.fr.

Structure Mission Objet.
La DDCSPP : Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations

C’est le Service de la Préfecture qui organise, contrôle l’application du droit et finance des intervenants publics ou   associatifs

Organisation de la prise en charge sociale des demandeurs d’asile, mise en œuvre du plan hivernal pour les personnes sans domicile fixe, soutien d’actions d’intégration en faveur des populations immigrées, plan accueil-hébergement-insertion en faveur des personnes sans abris ou mal logées, lutte contre les exclusions et les discriminations de toutes sortes…
Le Conseil Départemental. Il est responsable et gestionnaire du service d’action sociale, qui est territorialisé- (Article L123-I du Code de l’action sociale et de la famille) Service départemental d’action sociale (assistants sociaux) – Service d’aide sociale à l’enfance – Protection maternelle et infantile.

(Donc Protection des mineurs et jeunes majeurs)

> ADDCAES : Association Départementale pour le Développement et la Coordination des Actions auprès des Étrangers de la Savoie

http://www.addcaes.org 259, place René Vair 73000 Chambéry / Tél.: 04 79 72 43 49

Information et formation sur le droit des étrangers, accompagnement juridique, interprétariat, coordination des associations locales. Dispose d’un annuaire des associations 73 intervenant auprès des migrants sur l’ensemble de la Savoie sur son site internet.
> LA SASSON (association savoyarde d’accueil et de secours et d’orientation)

142 Rue de la Perrodière
 BP 70026
 73232

ST ALBAN LEYSSE Cedex   Tél. : 04.79.60.72.60

Gestion des accueils et hébergements d’urgence (plusieurs Centre d’Aide et d’Orientation CAO, CHU…), insertion sociale des personnes défavorisées, gens du voyages, femmes subissant des violences, sans domicile, migrants….
Coordination Savoie pour le Droit d’Asile

www.asilesavoie.com

Collectif organismes publics et associatifs. Toute l’information sur le droit et les procédures accessible à tous
> Cantine Savoyarde 22 av Dr Desfrançois Chambéry 70 000 repas/an (2 fois plus qu’en 2005) 50% pour migrants
> Secours catholique 297, rue de la Martinière, Bassens, BP 803- 73008 Chambéry 04 79 60 54 00

 

Premier accueil demandeur d’asile, secours d’urgence,   dons en vêtements et premiers biens de nécessité, animation socio-culturelle et partage.
> Savoie Solidarités Migrants Maison des Associations Boîte KO8 67 rue St François de Sales Chambéry  solidarite-migrants73@laposte.net Recherche d’hébergements, accompagnement dans les démarches,…
> Pastorale (catholique) des Migrants 2 pl Cardinal Garrone CS10107 73001 Chambery Cdx Solidarité, réflexions, conférences

 

> Entraide Protestante (14 rue de la Banque Chambéry) Solidarité, réflexions, conférences – Goûters tous les dimanches (16h) pour personnes isolées, migrantes…
> Coordination Maurienne pour le Droit d’Asile Appui juridique personnalisé
> Coordination Albertvil-Tarentaise pour Droit Asile Appui juridique personnalisé
> Ligue des Droits de l’Homme 06 82 52 29 01 Appui juridique personnalisé, campagne…
> EMMAUS 405 Rue Denis Papin, 73290 La Motte-Servolex 04 79 25 13 62 Vêtement et biens d’équipement première nécessité (à donner pour redistribution).
> Amnesty International amnesty.chambery@gmail.com Défense des migrants
> ATD Quart Monde    04 79 36 77 86 Entraide, animation sociale, solidarité, formation…
> Banque alimentaire – 04 79 96 01 21 Collecte et distribution d’alimentation secs et frais.
> Pays de Savoie Solidaires – Ass. financée par le C.D et les communes www.paysdesavoiesolidaires.org Organisation d’événements, conseil sur coopération avec les pays d’origine des migrants…
PASS : Permanences d’Accès aux Soins 04 79 96 51 06 Santé, Consultations à l’Hôpital de chambéry.

Etc….. la liste est longue ! Renseignez vous dans votre mairie, à la Sous Préfecture…

Liste des 920 signataires de l’Appel au 31 décembre 2016

TOUS MIGRANTS 73 Collectif spontané de citoyens

Liste des premiers signataires au 31.12.2016  (920 SIGNATAIRES)

Par ordre alphabétique    (Prénom nom)

Prénom nom
G. A.Anonyme
A. A.Anonyme
A. A.Anonyme
H ABDEDDINE
M. ABDOU
Amine ADERBAZ
Alain ADOR
Stéphane ALBANESE
Driste ALBERTIVI
Marie ALCAUR
Elisa ALFONSO
Annie ALLOIN
Jean Yves ANDRE
Jean Marc ANXIONNAZ
Catherine ARGOUD
Jean Pierre ARGOUD
Emilie ARMAND
Sandrine ARNONE
J.M ARNOUIL
Attac Savoie
Pierre Yves AUBERT
Alain AUCLER
Pascale AURAND
Marie AUSSIBAL
Marie Claude AVANZO
Marie Line AVRILLIER
Françoise AVRILLON
Jean Louis AYEL
Aline AZNAG
B. B.Anonyme
Elhissan BAARBI
Jacques BADET
Marie BAHUAUD
Anne BALAY
Gilles BALAY
Marie Madeleine BALDY
Valérie BALOUTCH
Nariman BALOUTCH
Pascal BARBE
Karine BARBIER
Carole BARBIER
Nicole BARD
Denis BARET
Alain BARRET
Alexandra BARRET
Franck BARRUEL
Annie BARTHELEMY
Patrick BASSET
Clara BATTEAU
Yoann BAUDOUIN
Yoann BAUDOUIN
Marie Claude BAWA
Myriam BEATRIX
Anne BECK
Vincent BECK
Sadeg BELGUIT
Amine BELOUAR
M. BENABADJI
Jasmine BENABDESSAMAD
Loifi BENABDESSAMAD
Nadia BENALIA
Regis BENAMARA
Agnès BENAND
Rachida BENCHADLI
Azzedine BENDJABALLAM
Jocelyne BENE
Claude BENEY
Jacques BENZI
Ginette BERARD
Jean BERARD
Emilie BERARDI
Dominique BEREAUX
Monique BERGER
Watia BERIANIDZE
Emmanuel BERLAND
Mady BERLAND MOULIN
Laetitia BERLIOZ
M. BERMOND
Jean Claude BERNARD
Simone BERTHIER
Mireille BERTHO
Raphael BETEMPS
Pascal BETHAZ
Lila BETTIOUI
Hocine BETTIOUI
Elisabeth BIARD
Sylvie BIELICKI
Brigitte BIENASSIS
Blandine BIGEARD
Martin BIGUET-MERMET
Clémence BINET
Bruno BINET
Maguy BISIAUX
Gérard BLANC
Olivier BLANPAIN
Daniel BLOGUET
Eleonore BLOT
Claire BLUSSON
Claire BOCQUET ROMAN
Christine BOCQUIN
Malène BOCQUIN
François BOCQUIN
Albert BODET
Monique BOF
Françoise BOISSET
Jean Loup BOISSET
Gerald BOISSON
Thierry BONNAMOUR
Catherine BONNE
Evelyne BONNET
Françoise BONNET
Danielle BONNET
Bernadette BONNET EYMARD
Xavier BONNET-EYMARD
Christophe BORDEAUX
Anne-Marie BORDEAUX
Robert BOREL
Roman BORIS
Brigitte BOTTO MONOD
Fares BOUGUERRA
Cécile BOUILLOL
Hélène BOULLAY
Marie Christine BOURDEAUX
Fabienne BOURDIN
Y. BOURDIN
Daniel BOUREILLE
Sophie BOURGADE
Julien BOURGAIN
Philippe BOURRUDO
François BOUSQUET
Dalila BOUTEBA
Béatrice BOUTET
Claude BOUVERESSE
Perrine BOUVERESSE
Claude BOUVERESSE FIORO
Allan BOUVET
Daniel BRET
Hélène BREULL
Yann BREULL
Gérard BRISOUX
Sylvie BRISSON
Gérard BRUGNOT
Catherine BRUN
Sylvette BRUN PETIT
Christelle BRUNEAU
Bernadette BRUNEAU
Jean Claude BRUNETTI
Pascale BRUNETTI
Marion BULLIARD
Camille BUNOZ
Thérèse BUNOZ
Catherine BURDET
Danielle BUTHION
C. C.Anonyme
C. C.Anonyme
Valeire CACHAT
Mickaël CACIOPPO
Françoise CADOUX
Sandra CAMBET
Chiara CANCIANI
Alain CARACO
Marie-Hélène CARATINI
Françoise CARLE
Andréa CARO
Renate CARRERE
Bernard CARRERE
Yasmina CARRET
Dominique CART
Madeleine CARTERON
Jean Paul CARTERON
Laurent CARTIER
Hélène CARTRAUD
Olivier CASALIS
Corinne CASINO
Y. CASTAGNERIS
Elisabeth CATTENOZ
Isabelle CAUVIN
CCFD Terre solidaire
M C CELERIN
Marie Christine CENDRE
Jean-Benoît CERINO
Annie CHABERT
Pierre CHAINEAU
Hocine CHAKRI
Caroline CHAMBOST
Stéphane CHAMPAVERT
Jeanne CHAPEAU
Marianne CHAPELLE
Marie Pierre CHAPPUIS
Catherine CHAPPUIS
Bernard CHARDONNEL
Sonia CHARDONNET
Mena CHAREYRE
Arlette CHARLOT
Jim CHARMETTANT
Evelyne CHARPENTIER
Marie-F. CHENEVAL
Thierry CHEVALIER
Sonia CHEVRON
Jacqueline CHICHIGNOUD
Régine CHIGGIO
Claude CHOSSON
Lala Hasida CHOUAYA
Martine CHOUVET
Françoise CICERON
Bérivan CIMEN
Benjamin CLAUDEL
Christian CLEMENT
Claire CLOT
Laure COGOLUEGNES
Eric COINTEPAS
Michel COLIN
Chantal COLLAS
André COLLAS
Annie COLLET
Marie COLOMB
Commune de Saint Pierre d’Entremont
Mathias COMPARAT
Louis CONSUEGRA
Cécile CORBEILLE
Jérémy CORDEL
Isabelle CORDIER
Selim CORM
Hélène COSTE
Paul COSTE
Annabel COTTALORDA
Xavier COTTALORDA
Jacques COUDREAU
Monique COURIER
Hervé COURTEMANCHE
Anne COUTELON
Marie COUVREUR
Françoise COUX
François COUZYN
Louis CRABIERES
Marie Emmanuel CRAHAY
Patricia CRENIER
Odile CROCHON
Hervé CURTENAZ
Emmanuelle CUSSAC
Catherine D’ARANDA
Ham2a DAIS
Christophe DALL’OSTO
Flavio DAMIONI
Catherine DANEL
Marie-Françoise DANIEL
Véronique DAQUIN
Françoise DARMOIS
Madeleine DE RAUGLAUDRE
Jacqueline DE RAUGLAUDRE
Clotilde DE RIVAROLA
Paul DEBIEUVRE
Madeleine DEBOURG
Michel DECKER
Françoise DECLIPPELEIR
Gérard DECORPS
Françoise DECOTTIGNIES
Christelle DELACROIX
Jef DELARUE
Marie Jo DELAYE
Jean Pierre DELBONNEL
Elsa DELEAN
Simon DELEAN
Marie Thérèse DELFARGUIEL
Brigitte DELHOMEL
Philippe DELINE
Isabelle DELINE
Maeva DELIRY
Bernadette DELIRY-SOUPIZON
Odile DELORME
François DELORME
Marie Carmen DELREY
Claire DELYLLE
Janine DENDUYVER
Jean DERIVE
Catherine DEROO
Jacques DERRIER
Bénédicte DESCHAMPS
Amandine DESCHAMPS
Jean-Pierre DESCHAMPS
Monique DESLANDRES
Marc DESLANDRES
Gaby DESTIN
Emme DETEVE
Claire DEVERCHERE
Jean Jacques DEVILLIERS
Christine DEVOUASSOUX
Clara DI GIORGIO
Giuseppina DI MARCO
Chantal DIEBOLT
Magdalina DIMITROVA
Colette DINAHET
Nicole DINGEON
Bernard DINGEON
Hélène Marie DIXMIER
Philippe DOLATTA
Fanny DONOSO
Ricardo DONOSO
Céline DONOT
Fanny DONOZO
Patrick DOREAU
B. DRAME
Lionel DROUVIN
Hervé DUBOIS
laura DUCANCELLE
Hugues DUFUMIER
Agnès DUISIT
Marie Jo DUMAS
Maurice DUNAND
André DUNY
Henri DUPASSIEUX
Mathilde DUPERRAY
Teddy DUPIN
Mathieu DUPLANLOUP
Geneviève DUPOND
Marie Thérèse DUPONT
François DUPUIS
jean DUQUESNOIS
Louis DURET
Teva DURY
Sylvain DUSSANS
Dominique DUTOUR
Joelle DUVERNEY-PRÊT
Aicha EL ALAOUI
Hassan EL MOOSATI
Monique EMIN
Anita ESCALERA
François Xavier EVEILLARD
F. F.Anonyme
Bernard FABRICE
Nicole FALCETTA
Marianne FALDA
Bounoui FALEH
Laurence FANTER
Béatrice FAURE
Marie Hélène FAURE
Marthe FAURE
Alain FAURE
Catherine FAYET
Lara FELDMAN
S. FERNET
Isabelle FERVEL
Maura FILIDORO
Emmanuelle FILLASTRE
Brigitte FINAS
Michèle FOISSY
Anne FOLLIET
Cécile FONTAINE B
Caroline FORESTIER
Manu FORESTIER
Zaki FOUDIL
Fabien FOUDRAL
Bernard FRAISSARD
Edith FRANCO
Aîcha FRITETER
FSU 73
M. GABEL
DJAMEL GADOURI
julien GALLET
Claude GALLET
Marc GALLET
Fréderic GAMAIN
Denise GAMBLIN
Francia GANDET
Sophie GARNIER
Brigitte GASSE
Marie GAUCHE
Marion GAUMET
Evelyne GAUTIER
Tatania GAVRILOVA
Blandine GEANDJA
Laurent GENTY
Bernadette GEORGES
Matthieu GERARD
Christiane GERMAIN
Richard GEVET
J. Louis GEWAILLE
Emilie GEX
Linda GIACONI
Nicole GIRARD
Jean Daniel GIROUX
Jocelyne GLEYZE
Gisèle GOFFIN
Nathalie GOINEAU
Marie Christine GOLAB
Aude GOLDIN
Cécile GOLFIER
Mathilde GORISSE
Alain GOTTELAND
Myriam GOUBIN
Nicole GOUTTENOIRE
Serge GOUVERNEUR
Christian GOY
Michèle GRANGE
Amandine GRANGEAT
François GRANGEAT
Danièle GRANGEAT
Joris GRANGEON
Gilles GRANGER
Marion GRANIER
David GRASSELLI
Stéphane GRASSET
Cédric GRAVIER
Fabienne GREBERT-LLADO
Agathe GRENIER
Jeanne GRIMANELLI
Roselyne GRISARD
Nathalie GROSSE POZO
Guy Noel GROSSET
Hélène GRUNBERGER
Michel GRUNBERGER
Eric GUERRIN
Claude GUEST
Alain GUIAVARCH
Catherine GUIBARD
Thierry GUIBARD
Maxence GUILLEMIN
Hubert GUIRIMAND
Laurence GUIRIMAND
Audrey GUYON
Anita HAASE
Naïma HADAME
Joseph HAERINGER
carol HAINAUT
Jean Marc HALLYNOK
Brigitte HAMONIE
Ilona HARING
Julien HARRELL-BOND
Anne Sophie HARTA
Marie HAUDEBERT
Marie HAUSHALTER
Benoit HAUSHALTER
Naadaui HAUSSAIN
Bernard HECKEL
Christian HELFESTEIN
Elisabeth HENNES
Sylvie HENRIETTE
Sanora HENRY
Claire HERITIER
Hélène HIRSCH
Anne Marie HOVARD VAN HOLLEBEKE
Eric HOYRUP
Anne-Marie HUBAT BLANC
Jane HUBERT
Jean Christophe HUCLIN
Jo HUCLIN
François HURAULT
Géraldine HUSSENOT
Michele HUSSENOT
Marie Agnès HUVET CARTANNY
Viviane HUYS
I. I.Anonyme
Isabelle ICARDO
Pascale IRACABAL
Isabelle JACQUIER
Pascale JALINOUX
Chantal JARRE
Françoise JAUMAIN
Sylvie JEANDRUZ
Maelan JEZEQUEL
JL JL.Anonyme
Claire JOGUET-RECCORDON
Louis JOIN LAMBERT
Mascha JOIN LAMBERT
Yves JORAND
Alain JOUHANNEAU
Christian JUGLET
Chantal JULIEN
Jacques JULIEN
Chantal JULIEN
Jacques JULIEN
Didier JUPIN
Olivier JUSTIN
K. K.Anonyme
Abdelhafid KACIMI
Llleis KADDOUR
Nelly KADIEBUE
Maryse KARGUL
Viviane KAUFDANG
Huguette KAVULA
Abedel KERICHE
Fiona KERR
Saïd KHANROUSS
Modie KIALUANDAMA
Marie-Pascale KIFFER
Isabelle KIRCHHOFFER
Hamouda KRABA
Sofia LAATAR
Karine LABORDE
Franck LABORDE
Barbara LABOURRIR
Jean Marie LACAMBRE
Céline LACROIX
Christine LACROIX
Pierre LACROIX
Jean-Claude LACROIX
Romaric LADSOUS
Claudine LAFORGUE DURAND
Lahceu LAMHIDI
Arnaud LAMOUREUX
Paul LAMY
Alain LANCON
Benoit LANDECHE
Laurence LANGELY
Yvan LAPERRIERE
Florence LAPOUILLE
Dylan LAURENT
Marc LAVEDRINE
Dorothée LE CARDINAL
Patrick LE CARDINAL
Françoise LE GALL
Grégory LE GOURRIEREC
LE PARTI ECOLOGISTE
Ghislaine LEBLE
Georges LEBLE
Camille LECHATELIER
Benoit LECLAIR
Maud LECOUSTEY
Monique LEFEVRE
Denis LEFEVRE
Emmanuelle LEGER
Colin LEGOFF
Yann LEGUILCHER
Aurélie LEMEUR
Les amis de la Terre Savoie
Philippe LESAGE
Antoine LESOIN
Andre LESPINE
Paul LEYNAUD
Françoise LHOMME
Jean Bernard LHOMME
Maryvonne LICAVOLI
Ligue des Droits de l’Homme Chambéry
Luc LIJART
Pascale LIMAGNE
Paul LIMAGNE
Françoise LOMBARDY
Marie christine LOPEZ
Colette LYANNAZ
Anne Marie MACABIES
Rolande MACHECOURT
Yves MACQUET
Lassaud MADI
Christine MADRENNES
Geneviève MAGNIER
Georges MAGNIER
Dominique MAISTRE
Jean MALHIERE
Bruno MANIFICAT
Marie MANTERFIELD
Françoise MARCHAND
Emilie MARCON
François MARECHAL
Françoise MARGERIN
Catherine MARIAT
Jamila MARINE
Corinne MARION
Olivier MARMET
Agnès MARMION
Josette MARQUIS
Justine MARSAUT
Laurence MARSAUT
Anita MARTHELOT
Vincent MARTHELOT
Cécile MARTIN
Christiane MARTIN
Pascale MARTIN
Cynthia MARTIN
Isabelle MARTIN
Lucie MARTIN
Philippe MARTIN
Paul MARTIN
Cynthia MARTIN
Vanessa MARTIN
Marie Madeleine MARTINI
Pierre MASIN
Marie MASIN
Annette MATHELIN
Marie Christine MATHIEU
Sophie MATRAXIA
Sébastien MAURAS
Rachid MEKIBECHE
Brigitte MERCAT
Nicolas MERCAT
Arianne MERCIER BEAU
Karrick MERGO
Maryse MERIEUX
Jean Michel MERIEUX
Françoise MERROUCHE
Olfa MESSELEF
Maurice MEUNIER
Guido MIARI
Nelly MICHAUD
Bruno MICHAUD
Gilles MIECK
Aurélie MIICHEZ
Bena MILASI
Antoine MILLIET
Marie MILLION
Sabine MIRET
Pierre MISCOPEIN
Delphine MITILLO
Rabirât MJATI
Mahomed MODJILO
Camille MOLIN
Claire MOMMESSIN
Michel MOMMESSIN
Charles MONOD
Grégory MONTALBANO
Bruno MONTEL
Emeline MOREL
Tommaso MORELLO
Christine MORIAZ
Jade MORIN
Magali MORISAT
Lea MORIZOT
Marie Thérèse MORT
Denise MOSELE
Albin MOSELLE
Jean-Baptiste MOUETTE
Joseph MOUGEL
Roxane MOULIN
Bénédicte MOULUT
Claudine MOURIER
Benoit MOUSSERIN
Chantale MUGNIER
Michael MUGNIER
Gautier MUNOZ
N. N.Anonyme
N. N.Anonyme
N N.Anonyme
Boris NAJMAN
Jérôme NAVET
Sami NEGFI
Lina NEKIPELOV
Philippe NEMOZ
Marie-Cécile NERFI
Chantal NEYTON
Marie NICOLISI
Régis NOBLET
Emilien NOLEAU
Sadika NOUI
Corinne NOURRIT
Yannick NOVARIO
Jean NUNES
Patrick NUYTTENS
Jean O’DONNELL
Pierre OBERLE
Béatrice OLAGNE
François OLLION
Philippe OLLION
Emmanuel OLLION
Bodo OREVU
Mohamed ORYOUSH
Leila OUFKIR
Patrick OUZAZNA
Zeycan OZDEN
Hassain OZDEN
Juliette PAILLER CHAINEAU
Isabelle PAILLET
Valérie PAIRE
Colette PALHEC PETIT
Patrice PALUMBO
Sylvie PAMBET
Yves PARIS
Dorothée PARMENTIER
Marc PASCAL
Laurence PASQUAL
Geneviève PASQUIER
Bernard PASQUIER
Olivier PASTOR
Nathalie PAYET
Françoise PEGAD
Patricia PELISSIER
Frédéric PELISSON
André PERCEVAL
Ben Said PERIDA
Pascale PERINEL
Liliane PERREY
Jean-Pierre PERRIN
R. Joseph PERRIN
Victor PERRIN
Jean-Pierre PERRIN
Sylvie PESSIN
Suzanne PETIT
Jérome PETIT
Thomas PETIT
Corinne PFEIFFER
Gian Matteo PICA
Madeleine PICCINNI
Elisabeth PICHON
Chantal PIENNE
M. PIGNOLAZ-TARDY
Anne PIGUET
Stéphane PILLET
Pierre PILLET
Cosmih PIMTER
Odette PION
Marie Hélene PIOT
Ignace PITTET
Jean Marc PLANET
Pierre PLASSE
V. PLOQUIN
Vanessa PLOTON
Florence PLUCHE
Dorothée POINGT
Nicole POINTON
Philippe POINTON
Pascale POLATO
Martine POMMARAT
Sylvain PONCAT
Catherine PONSON
Serge PONSON
Christophe PORTIER
Jorge POTOCNJAK
Aurelien POTOCNJAK
Franck POUAND
Mireille POULET-MATHYS
Jean Christophe POZO
François PRALLET
Geneviève PREVOT
Céline PUGET
Jacques PURPAN
Maelle QUIDOZ
Celie QUIDOZ
Jocelyne QUIDOZ
R R.Anonyme
Mohamed RABHI
Alain RAE
Françoise RAHARD
Jacques RAIBAUD
Jacqueline RAMANZIN
Jean-Louis RAMANZIN
Abdennour RAMECHE
Paul Albert RAPHIN
Jean-Marc RATTE
Camille RAVINALE
Loïs RAYOTIN
Françoise REBAUD
Françoise REBAUD
Elodie REMY
Virginie REMY
Gérard RENOULT
Marie Cécile RENOUX
Marie Cécile RENOUX
Yvette RETORNAZ
Régis REY
Anne REYMOND
Livette REYMOND
Pascale RICAUD
Alain RICAUD
Pierre RICCO
Margot RICHARD-CHEVALLIER
Maxime RIEU
Bruno RIGAUD
Laurent RIPART
Gérard ROBERT
Julia ROCHA CAETAND
Ivan RODOLPHE
Sabrina ROLHION
Alain ROMAN
Armelle RONCO
Christine RONY
Nicolas RONY
Eliane ROQUEVIERE
Marie Claude ROSAZ
Karine ROSEREN
Flavy ROSINA
Marie Thé ROSSET
Marion ROUDNITSKA
Tatiana ROUGIER
Josefa ROUSSEL
Marie France ROUSSEL
Frédérique ROUSSET
André ROUTIER
Lucie ROUZAUD
Kevin RRIBOT
Michel RUELLE
Jean RUEZ
Josiane RUFFIER
Jean Pierre RUFFIER
Jacqueline RUFFIER MONNET
Isabelle RUSSO
Philippe SAFFRÉ
Marylyn SAFFRÉ
Dominique SAGHINI
Gaêlle SAILLE
Marion SANEJOVAND
Sylvie SAUDINO
Christine SAUVAIRE
Savoie Solidarités Migrants
SBIHI
Thomas SCATIOT
Uli SCHANK
Anne Julie SCHIPMAN
Mathilde SEGUIN
Françoise SEIGLE FERRAND
Guy SELLAM
Yanina SELMANI
Martine SELVA
Bénédicte SEMPE NEMOZ
Simone SEMPERE
Alix SENTIS
Claire SENTIS
Iréne SENTIS
Rémi SERAIN
Ilyos SERGHINI
Claire SERPOLLET
Philippe SERPOLLET
Brigitte SEUROT
Nadia SEVE
Emmanuelle SILARBI
Théo SILARBI
Anne SIMON
Véronique SIMON
Philippe SIMON
Christine SIMON
Suzanne SIMOND
Elisabeth SIMONET
Roger SIMONET
M. SINDOU
Didier SIONNEAU
Luce SIVIGNON
Nicolas SOENGER
G. SOLTY
Olivier SOULAN
Renée SOULIER
René SOURNIA
Jaqueline SPILMONT
Danielle STIRER
Marie Caroline SUCHON
Marie SULMONT
Claudine SULPICE
Adrian SUTI
Nobil TABOUCHE
Robert TALARMIN
Gwennyn TANGUY
Odile TARDY
Henri TARDY
Christiane TARDY
Simone TARGE
Ali TATAH
Philippe TATOUT
Maria TEIXERA
Pascale TELLIER
Martine TESSARD
Laurence TESTUD
Vanessa THERESY
Carole THEVENET
Bénédicte THIBAULT
Clément THIBAULT
Laurence THIRION
Christiane THOLLET
Gaby THOLLET
Annick THOUVENOT
Patrice THOUVENOT
Christiane THOUZERY
Anne-Marie TIBAUDO
Sophie TISSOT
André TISSOT
Tao TISSOT
Brigitte TOSCANI
Marie thérèse TOUR
Michael TOUR
Christiane TOUZERY
Delphine TRABER
Marie Madeleine TREPIER
Michelle TRIGON
Bernard TRIGON
Marcelle TRON SIAUD
Yann TUAL
Stéphanie TURPAND
Genevieve TURPIN
Bernard TURPIN
Bernard TURQUET
Eric UGHETTO
UL CGT Chambéry
Mylène VACHETTE
Philippe VACHETTE
Michel VAGNON
Jacqueline VALANTIN
Gaelle VALET
Williem VALET
Anne VALLET
Rémi VALLIN
François VANDERBIEST
Eric VANHAMME
Yolaine VANRAET
Mijo VARGAS
Pierre VARRET
Laurent VERCUEIL
Anne Marie VERDET
Nicolas VERILHAC
Gisèle VIANEY
Daniéle VIGNOULLE
Jean Luc VIGNOULLE
Florence VINII DUNANI
Geneviève VIRET
Julien VIRET
Emmanuel VIRET
Olivier VIRY
Anne-Marie VISCARDI
Philippe VUILLERMET
Catherine WALTHERT SELOSSE
Christine WATERLOT
jean Marc WATIER
Alice WEITH
Eric WILKOWSKY
Emmanuelle WILKOWSKY
Blandine WONG
Michèle WONG
Brice WONG
Anna WOUKA
Marie WYTTENBACH
Thierry XUEREB
Aline YUNG
M. ZADRA
Adrien ZAEGEL
Gertrud ZUBER
Gilles ZUBER

 

 

Point de rencontre les samedis 9-12h

Samedi 22 Octobre (et tous les Samedis suivants: 29.10 – 5.11 – 12.11 – 19.11 – 26.11 …..)

9h-12h place de l’hôtel de ville à Chambéry

Discussion, échanges, rencontres, collecte de l’aide d’urgence (produits d’hygiène, savons, serviettes hygiéniques, shampoing, serviettes de toilettes, COUCHES BEBE, draps, couverture, duvets, ANORAKS ou équivalent…)

Et venez avec un thermos ou ce que vous avez dans la main à partager!p1000932